Ingénierie Mécanique 


Le département du génie mécanique est l’un des principaux grands départements de base de l’école dont l’existence remonte à la création de l’école.

Il allie la valeur sûre et inaltérable d’une formation classique en génie mécanique et omniprésente et indispensable à toutes les autres disciplines des sciences et techniques de l’ingénieur, à une continuelle adaptation à un monde industriel en perpétuelle  évolution par l’intégration de techniques modernes et de pointe.

La Spécialité génie mécanique a pour objectif la formation à la recherche et par la recherche dans le domaine de la Mécanique et ses applications. Son champ thématique couvre l’ensemble des méthodes de conception, d’analyse et de fonctionnement des systèmes mécaniques complexes qui nous entourent. Il couvre aussi toute la gestion industrielle appliquée aux systèmes de production.

Le domaine du génie mécanique est large et varié tant par la diversité des objets considérés que par la variété des approches scientifiques et des échelles concernées qui vont du matériau jusqu’à l’approche systémique, en passant par l’analyse statique et dynamique des structures.

Descriptif Filière Génie Mécanique.


Options:
  • Conception et Production Intégrées
  • Energie et développement durable

Débouchés :

La formation de l’ingénieur au département génie mécanique multidisciplinaire par sa nature et ouverte sur toutes les spécialités, permet aux lauréats :

  • D’accéder à plusieurs fonctions (direction, étude, conception, management, supervision d’équipes, fabrication, gestion de projets, expertise).
  • D’intégrer aisément pratiquement l’ensemble des activités du tissu socio-économique national, que cela soit du domaine public, semi-public ou privé.

Les domaines d’insertion professionnelle qui sont à l’image de cette diversité et de cette étendue recouvrent l’industrie sous toutes ses formes, les transports, l’aéronautique et l’énergie.

Les outils et les méthodes ont considérablement évolué au cours de ces dix dernières années sous l’action combinée d’une part de la pression du monde socio-économique en une exigence toujours plus grande de sécurité et d’économie et, d’autre part, des perspectives ouvertes par les progrès de l’informatique et de la métrologie.

Etre ingénieur émiste, c’est être opérationnel de façon efficiente dans n’importe quel secteur d’activité fort de la formation généraliste polyvalente reçue à l’Ecole.